Les 7 étapes indispensables pour définir votre stratégie de marketing digital

En 2022, pour augmenter ses ventes et améliorer sa notoriété, mettre en place une stratégie marketing digitale de qualité n’est plus une option. Alors que plus de 50% des consommateur.rices découvrent des nouvelles entreprises, produits et services, via leur smartphone, l’importance de l’expérience utilisateur.rice grandit. Les moyens de consommations changent, les algorithmes aussi. En fonction du moment du cycle d’achat dans lequel se trouve votre cible, des outils et contenus sont à votre disposition pour l’attirer, le convertir et le fidéliser. Une stratégie digitale efficace se pense en cohérence avec la stratégie marketing globale de votre marque et se compose d’actions d’inbound et d’outbound marketing. Le premier, basé sur la stratégie de contenu, apporte des résultats sur le moyen-long terme et se révèle peu coûteux. Le second consiste à réaliser des actions plus directes. Plus onéreux, ses résultats se font ressentir plus rapidement. Que votre stratégie digitale s’insère en complément d’une stratégie marketing physique, ou qu’elle soit l’unique moyen de communication que vous choisissiez, pour qu’elle porte ses fruits, vous devrez nécessairement passer par ses 7 étapes clés.


1. Analyser la situation

2. Définir les objectifs

3. Prendre connaissance de la cible

4. Choisir les canaux et les ressources

5. Sélectionner les outils

6. Fixer le budget

7. Mesurer les résultats


1. Analyser la situation


Première chose à faire, observer la situation et la comprendre !


Audit interne


Établir un panorama global de la situation de votre marque en reprenant tous les aspects :

  • Référencement du site internet (SEO) : maillages, backlinks, mots-clés, descriptions, cohérence éditoriale

  • Ergonomie du site internet : design, navigation, boutons call-to-action, cohérence graphique, accessibilité, expérience et parcours utilisateur.rices (UX)

  • Analyse des ROI du site internet et des actions/outils déjà utilisés si tel est le cas


Audit externe


  • Benchmark du marché et de la concurrence : veilles concurrentielles, veilles partenaires, stratégie web marketing, outils digitaux utilisés…


En appliquant la méthode SWOT (Strength Weakness Opportunity Threat) ou FFOM en français (Force Faiblesse Opportunité Menace), analysez la situation. Disposez-vous de talents en interne ? Les ressources sont-elles suffisantes ou insuffisantes ? Cette nouvelle entreprise est-elle une opportunité ou une menace ? Pourquoi ? Où en sont ma réputation et mon e-réputation ? Bonne ? Mauvaise ? Inexistante ?...


Pomelo tip 👉 Soyez à l’écoute des tendances, les goûts et les couleurs de vos prospects et leads changent rapidement, les outils technologiques s’y adaptent.


2. Définir les objectifs


Notoriété, trafic, image de marque, conversion, engagement, fidélité… Pour vendre plus, une entreprise peut se fixer différents objectifs sur le court, le moyen et le long terme. Il est important de définir à l’avance ces objectifs pour savoir où l’on va et où concentrer ses efforts. La définition de KPI (Key Performance Indicators) cohérent permettra d’étudier les résultats de vos campagnes digitales. Le ROI (Return On Investment) sera établi grâce à ces indicateurs de performance. Ainsi, vous pourrez améliorer la portée de vos campagnes suivantes. Quelques idées de mesure d’objectifs :


  • Taux de conversion

  • Taux de clic

  • Temps passé sur le site

  • Trafic généré

  • Taux d’engagement

  • Nombre d’impressions

  • Nombre de followers

  • Pourcentage de leads qualifiés


Pomelo tip 👉 Vos objectifs doivent être SMART (Spécifiques Mesurables Atteignables Réalistes Temporellement définis). Ex : ne dites pas : « l’objectif est d'être plus connu de ma cible à la Jean-Guile », mais : « l’objectif est d’avoir dépassé les 500K d’abonné.es au 31 janvier 2022 ».


3. Prendre connaissance de la cible


Comme pour une stratégie marketing classique, il est capital de connaître sur le bout des doigts son persona. Pour connaître ses aspirations, ses habitudes, ses joies et ses peines, vous pouvez commencer par vous poser ce genre de questions :


  • Qui est-il.elle ? (âge, sexe, profession, CSP, localisation…)

  • Quels sont ses besoins ?

  • Quelles sont ses aspirations ?

  • Quelles sont ses frustrations / difficultés ?

  • Que consomment-ils.elles ? Où ? Comment ?


Pour le savoir, statistiques, enquêtes et surtout, formulaires et entretiens directs sont vos alliés !


4. Choisir les canaux et les ressources


Inbound ou outbound marketing… à chaque moment du cycle d’achat ses actions. La création de contenu et la mise en place d’actions de marketing direct doivent être adaptées aux 4 phases du parcours d’achat : découverte, considération, décision et fidélisation.



Pomelo tip 👉 97,1% des Français possèdent un mobile et plus de la moitié des contenus sont visionnés dessus, il est donc capital de penser toute l’expérience utilisateur.rice en mobile first !


5. Sélectionner les outils


Le choix des actions que vous allez mettre en place requiert des outils adaptés. Une fois vos choix arrêtés, il faudra se poser les questions « techniques » : forme-t-on en interne ou faisons-nous appel à une agence ou à un.e social media manageur.se / graphiste / chef.fe de projet freelance ? Quels outils techniques pour l’agrégation de contenu, la programmation éditoriale ? Quels plug-ins pour suivre nos KPI ? Quels logiciels/abonnements pour la création de contenu ? Référencement gratuit (SEO) ou payant (SEA) ? etc., etc.


6. Fixer le budget


Tous les éléments que vous avez fixés doivent maintenant être budgétisés. Il s’agit de prendre en compte les outils, le temps passé par chacun en interne et/ou le budget alloué aux professionnel.les dont c’est le métier. L’avantage du digital, c’est que l’on peut entreprendre des actions claires et efficaces avec peu de moyens. Suivant que vous vous formiez ou que vous travailliez avec un.e freelance ou une agence, que vous choisissiez de nombreux canaux ou un seul… tout est possible ! Les ROI que vous en retirerez permettront d’ajuster le budget des futures campagnes.


Tout est prêt, les actions, le budget, les outils sont définis. Il ne vous reste « plus qu’à » mettre en place votre stratégie digitale. Communiquer clairement auprès des différent.es protagonistes et établir des briefs clairs et concis pour vos collaborateurs.rices, c’est la garantie de la bonne application de votre stratégie digitale marketing.





7. Mesurer les résultats


Last, but not least ! La mesure des résultats de vos actions. Grâce aux indicateurs définis à l’avance (coucou l’étape 2 👋) vous n’avez plus qu’à relever les chiffres et à les analyser pour estimer votre ROI. Forts de ce savoir, vous pourrez ajuster vos contenus, vos budgets et convaincre n’importe quel.le collaborateur.rice ou supérieur.e hiérarchique du bien-fondé de vos actions !


À l’ère du mobile first voire du mobile only, dans un contexte où les consommateur.rices utilisent internet à tous les niveaux du cycle d’achat, les spécialistes du marketing se doivent d’élaborer des stratégies digitales de qualité pour sortir du lot et se démarquer de la concurrence. Augmenter sa communauté, améliorer son brand content, convertir les prospects en leads qualifiés et leur offrir du contenu assez passionnant pour qu’ils deviennent à leur tour des ambassadeur.rices de votre marque, tout un programme que seule une stratégie digitale bien définie peut vous aider à obtenir.


Besoin de conseils pour vous lancer ?





Vous souhaitez voir de quoi nous sommes capables ? Suivez ce 🍊!